Actualités

CHAIR PATRIE : une nouvelle, des français, la France

Une nouvelle rédigée à partir d’un fait divers réel.

En hommage aux harkis, ceux qui firent l’honneur d’un pays et la honte d’une nation.

Pour ne pas oublier …

Quelques commentaires de HI-zine.fr le magazine étudiant sur mon essai « Ô … larmes citoyens ! » :

http://www.hi-zine.fr/2014/09/o-larmes-citoyens-de-franck-le-coz-pour.html

Le « penser-libre », commun à tout esprit sain dans un fonctionnement démocratique et républicain, devient la préoccupation de tout éco-citoyen.

En effet, l’information que l’on ingère est tout aussi essentielle à sa santé que les aliments que l’on avale et l’air que l’on respire.

La concentration des médias dans les mains de quelques milliardaires ploutocrates rend l’information plus malléable et sa digestion plus difficilement appréciable.

Conserver son libre arbitre, analyser, critiquer et s’indigner lorsqu’il le faut résultent d’une action quotidienne et d’une vigilance de tous les instants pour ne pas mourir asphyxié par les gaz toxiques de la manipulation manichéenne .

« Il faut savoir s’indigner et se mobiliser » nous rappelait Stéphane HESSEL.

Des larmes aux armes il n’y a qu’un pas qu’il convient de franchir dès qu’est menacé l’essentiel de notre fondement démocratique : la liberté.

Merci aux rédacteurs de www.HI-zine.fr !

FLC

« Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel » (Paul Eluard )

Sortie du livre « Ô … larmes citoyens ! » en juillet 2014, essai politico-socio humaniste qui appelle à une révolte citoyenne contre les institutions et l’appareil politique français.

Un livre inédit sur la France, les français et leur héritage à l’aune de la mondialisation : comment sortir de la crise par le haut ?

Un cri d’indignation en hommage à Stéphane HESSEL, des propositions concrètes pour un monde plus juste et plus équitable.

« Il faut savoir s’indigner pour pouvoir s’engager et il faut pouvoir s’engager pour enfin agir ! » (Franck LE COZ)

Acheter le livre

amazon –  Acheter sur Amazon

fnac –  Acheter sur la Fnac.com

Lire la quatrième de couverture

Les « trente glorieuses » puis les « trente douloureuses » ont laissé un goût amer chez les enfants des baby-boomers. Cette génération désenchantée se retourne derrière elle et voit les traces d’une mondialisation sans merci. Et avec elle, les affres du chômage, du sida et d’un néolibéralisme destructeur.

En hommage à Stéphane Hessel, Ô… larmes citoyens ! est un cri d’indignation mais aussi un message d’espoir. Cet essai « socio-politico humaniste » appelle à une mobilisation  éco-citoyenne pour un monde plus juste dans lequel l’humain retrouve sa place. Changeons pour tendre vers les « trente vertueuses » !

Humaniste de conviction, Franck Le Coz a passé vingt-cinq années dans le monde de l’entreprise, de la TPE française à la multinationale américaine. Il met aujourd’hui son expérience au service de l’écriture en tant que praticien et non théoricien du développement de nouveaux modèles économiques.

  L’écrivain Conseil – En quoi peut il nous servir au quotidien ?

Le conseil à l’écriture positionne le donneur d’ordre soit dans une attente rédactionnelle par rapport à un objectif exprimé (courrier administratif, CV, lettre de motivation, rapport, etc …), soit dans un désir de raconter, détailler et transmettre un récit de vie, réel ou imaginé (fiction, roman).

L’écrivain conseil doit écouter, analyser puis traduire le plus fidèlement possible les idées et l’esprit dans lequel le donneur d’ordre souhaite les exprimer.

Il ne se substitue pas au donneur d’ordre, il est son fidèle reproducteur, apportant sa touche à travers les différents styles des exercices demandés : il se doit d’être le traducteur de pensées, de réflexions et de sentiments rentrant dans la sphère intime du donneur d’ordre, en fonction des désirs exprimés par ce dernier.

Avec la généalogie, la tendance penche vers la construction d’un environnement existentiel, au-delà de toute considération matérielle. De plus en plus de personnes souhaitent « laisser une trace » de leur vie, autrement que par un capital physique (mobilier ou immobilier) en vue de transmettre un patrimoine mémoriel à leurs générations futures.

Depuis la nuit des temps, le métier d’écrivain public est un métier qui réunit des fonctions sociales, humaines et administratives exercées initialement par les scribes dans l’Égypte Ancienne.

En France, l’écrivain public se définit comme « une personne qui rédige des lettres, des actes, pour ceux qui ne savent pas écrire ou qui maîtrisent mal l’écrit ».

Il apparaît dans les dictionnaires de la langue française dès 1835, où le sens latin de scribe ou copiste du terme écrivain est alors repris pour former la locution « écrivain public ».

Dans la philosophie du site « Ô fil des mots », nous lui préférons l’appellation d’Écrivain Conseil car la notion de conseil intervient dès lors que nos clients attendent un service et/ou une formation leur permettant de s’initier à l’écriture pour leur propre compte.

Ce service peut s’ensuivre d’un accompagnement sur du court, moyen ou long terme, dans le cadre par exemple de la rédaction d’un parcours de vie sur une, voire plusieurs générations.

Écrire pour soi peut résulter d’une source d’inspiration, d’une quête identitaire ou d’une envie profonde de réalisation personnelle.

Les modes de vie modernes se traduisent souvent par l’éclatement de la cellule familiale et génèrent la plupart du temps des questionnements sur nos origines, nos aïeux et sur le sens que l’on souhaite donner à sa vie.

« Les paroles s’envolent, les écrits restent ».

Ecrire est une façon de transcrire nos actes, nos pensées et nos sentiments en vue de transmettre un patrimoine familial immatériel à nos générations futures et créer ainsi un lien intergénérationnel qui peut se perpétuer au fil du temps.

« Transcrire, c’est écrire pour transmettre ».

Telle est la mission que s’assigne l’équipe de « Ô fil des mots » pour coller au plus près de vos aspirations et de vos inspirations.